Sélectionner une page

Comment lâcher-prise? Découverte de l’EFT

Combien de fois, dans ta vie, repousses-tu au fond de toi-même des sentiments négatifs en rapport avec une situation présente ou vécue dans le passé ?

Je le fais aussi…souvent… Tout le monde le fait sur une base régulière. Par protection.
C’est un pattern commun que d’étouffer ce qui nous est désagréable.

L’enjeu est
plus on le fait, plus ça s’accumule. Et plus ça risque de nous causer des problèmes.
Envers soi, avec les autres, avec notre santé.

Étouffer les évènements négatifs et leurs émotions est moins douloureux dans le court terme. Mais les conséquences à long terme ?

Les émotions ont besoin de passer à travers nous, d’être vécues et relâchées.

Refouler mes sentiments. Apparaitre tel que les autres voulaient que je sois pour plaire. Voilà qui m’a créé un problème de santé majeure : la dépression.
Comment on s’en sort quand on se sent complètement dépassé pas l’ampleur de la souffrance stockée en soi ?

J’ai pris des médicaments, consulté une psychologue et essayé beaucoup de trucs en développement personnel.

C’est à travers ce processus que j’ai découvert l’EFT.

Les résultats ont étés assez bénéfiques pour moi. Tellement que j’ai adopté cette technique comme outil principal pour gérer mon anxiété et mes émotions.

Je viens partager cette technique car c’est un allié extraordinaire dans le lâcher-prise.
Ce dont le pardon requiert grandement pour arriver à une vraie guérison !

Qu’est-ce que l’EFT ?

L’EFT, Emotional Freedom Techniques (ou Techniques de Liberté Émotionnelle (TLE) en français), est une technique de guérison basée sur la médecine énergétique.

Cette technique considère le lien entre le corps (notre énergie, nos émotions) et l’esprit (nos pensées, nos souvenirs).

Elle combine donc les avantages physiques de l’acupuncture, pour restaurer l’énergie.
Et les avantages de la psychanalyse, pour se libérer des émotions négatives qui nuisent à notre bien-être.

D’où vient l’EFT ?

Les débuts de l’EFT sont issus de la thérapie du champ mental, développé par le psychologue clinicien Roger Callaghan.

Au début des années 1980, le Dr Callaghan traitait, depuis plus d’un an, une patiente avec une phobie extrême de l’eau. Sans grand résultat.
Elle pouvait gérer sa phobie au point d’être capable d’être proche de l’eau, mais son anxiété lui causait d’intenses maux de ventre.

Comme le Dr Callaghan s’était mis à l’étude du système des méridiens et leurs fonctionnements, il décida de s’en servir. Il a demandé à sa cliente de tapoter avec les doigts la pommette de sa joue, le point d’acupuncture pour le méridien de l’estomac. Croyant que ça l’aiderait à défaire les noeuds dans son ventre.

Résultat : son mal de ventre disparu mais surprise sa phobie de l’eau aussi !

Le Dr Callaghan commença donc une série de tests pour développer sa technique qu’il nomma la thérapie du champ mental (TFT).

Dans les années 1990, un élève du Dr Callaghan raffine la séquence de tapotement utilisée par la TFT en une méthode beaucoup plus simple.

La TFT requiert un praticien pour déterminer quel méridien il faut stimuler, selon le problème du patient, pour atteindre le résultat voulu.

En raffinant la séquence, Gary Craig crée une méthode qui peut être apprise et répéter facilement.
Elle peut donc être utilisée seule, par le patient, sans assistance d’un praticien. Donc à la portée de tous !

Est alors née l’Emotional Freedom Techniques.

Comment fonctionne l’EFT ?

Pour chaque situation de stress ou évènement perçu traumatique à travers notre vie, par l’enfant, l’adolescent ou l’adulte que nous sommes, il y a une charge émotionnelle qui se crée.
Si cette charge n’est pas évacuée, elle est emmagasinée dans notre corps. Une empreinte de la situation vécue qui bloque & empêche l’énergie de circuler.

Selon la psychanalyse, une émotion négative est causée par le souvenir d’un évènement traumatique. On revient donc souvent sur l’évènement avec le thérapeute pour traiter le souvenir.

L’EFT respecte le souvenir mais son attention est surtout sur le blocage d’énergie. Ce blocage étant la source de l’intensité de l’émotion qui est liée au souvenir.

‘’La cause de toute émotion négative est une perturbation dans le système énergétique du corps.’’
– Gary Craig

Lorsqu’on débloque le méridien, l’énergie circule avec fluidité à travers notre corps contribuant à notre santé physique. Mais quand on y ajoute un travail sur l’émotion en même temps, on contribue aussi à notre santé mentale.

Ainsi la méthode de l’EFT est en 2 étapes simultanées :

  • en premier, on se connecte sur le problème à traiter, son émotion.
  • ensuite, on verbalise ce qu’on ressent tout en stimulant certains points d’entrées des méridiens, en les tapotant du bout des doigts.

Cette technique aide à délier le nœud qui cause le blocage et à l’énergie de recommencer à circuler librement.

Se permettre de ressentir pleinement l’émotion, tout en tapotant les points d’entrée des méridiens, envoie un signal au cerveau qu’il est sécuritaire de se détendre.
La réaction automatique du subconscient, qui est de nous protéger du danger, est alors atténuée.
Le corps peut maintenant se permettre de lâcher prise de la charge émotionnelle et se guérir de la négativité de son empreinte (dans le cerveau, dans les cellules).

L’émotion perd donc de son intensité au point que l’évènement n’est plus ressenti comme traumatique.

Le souvenir existe toujours, mais il y a changement de perception sur l’évènement.
Il n’est plus ressenti comme négatif, mais plutôt avec neutralité.

La Recette de base de l’EFT consiste en 5 étapes que voici:

1) Identifier le problème
Simplement noter, mentalement ou sur papier, ce qui dérange et dont on veut en diminuer l’impact négatif sur notre vie.

Ça peut être une émotion aussi bien qu’une douleur physique.

Il est important de ne cibler qu’un problème à la fois.
Si on en a plusieurs on doit appliquer la Recette de base pour chaque problème.

Voici un exemple tiré de mon article Ta mère et la pardon. Est-ce nécessaire? pour aider à saisir les étapes.
Problème : je ne me sens pas supportée par ma mère quand j’exprime mes émotions, pas de compréhension de sa part, je me sens seule.
niveau d’intensité: 8

2) Mesurer le niveau d’intensité de l’émotion.
Évaluer l’intensité avant de commencer donne une indication du progrès après chaque tour de tapotement.

En pensant au problème, comment te sens-tu présentement par rapport à ce dernier, sur une échelle de 0 à 10 ? (10 étant l’intensité la plus élevée.)

Prendre le chiffre qui vient de façon instinctive.

3) La préparation avec la phrase d’installation
Utiliser une phrase simple qui mentionne le problème, tout en tapotant le point karaté, informe notre système du problème que nous voulons résoudre.

La phrase que l’on compose doit contenir une affirmation inconditionnelle d’acceptation de soi en tant que personne.
Tel que: je m’aime et je m’accepte complètement et entièrement

Exemple: Même si je ressens du ressentiment envers ma mère pour toutes les fois où je me suis fait dire que j’exagérais quand j’exprimais mes émotions. Que ça me faisait me sentir seule & rejetée. Je m’aime et je m’accepte complètement et entièrement.

Cette phrase est à répétér 3 fois, à voix haute, tout en s’associant complètement avec l’émotion et en tapotant continuellement le point karaté.

‘’Important : nos formulations visent toujours le négatif. C’est essentiel parce que c’est le négatif que crée les perturbations énergétiques que la Recette de base de l’EFT permet de libérer (apportant ainsi la paix au système).’’Gary Craig – site officiel-eft

4) La séquence et la phrase de rappel
C’est la partie principale de la recette de base qui stimule & équilibre les méridiens.

Il s’agit de tapoter avec le bout des doigts, environ 5 à 7 fois, les points sur le schéma tout en prononçant une phrase de quelques mots qui ‘’rappel’’ le problème.

Verbaliser la phrase de rappel, permet de rester connecter à l’émotion.
Et tapoter envoi le signal au cerveau de se détendre.
C’est donc la baisse de l’intensité de l’émotion que l’on atteint à cette étape.

On peut faire la séquence 3 fois, ou plus selon notre besoin, avant de passer à l’étape 5.

Exemple de 1 séquence :
– Sommet de la tête: j’ai du ressentiment envers ma mère.
– Début du sourcil : j’ai du ressentiment envers ma mère.
– Coin de l’oeil: j’en veux à ma mère de pas être là pour moi.
– Sous l’oeil: de dénigrer mes émotions.
– Sous le nez: de me faire sentir que j’exagère pour rien.
– Creux du menton: de me faire sentir que mes émotions sont pas légitimes.
– Clavicule: j’ai du ressentiment envers ma mère.
– Sous le bras: j’en veux à ma mère de pas me supporter comme j’ai besoin.

5) Réévaluer le niveau d’intensité
Une fois l’étape 4 terminée, prendre quelques grandes respirations.
Prendre le temps d’être dans l’observation de notre corps, de ce que l’on ressent.

Refaire l’étape 2 et comparer les résultats. Y a-t-il eu changement dans l’intensité de l’émotion ?

Si vous êtes encore plus haut que 2 ou 3, recommencer un tour à partir de l’étape 3.
Vous pouvez vous demander ce qui vous dérange encore. Puis modifier légèrement la phrase d’installation pour être plus cohérent avec votre émotion.

Pourquoi faire de l’EFT un allié du pardon

Le pardon n’est pas affaire d’affirmation. Dire ‘’je te pardonne’’ et passer à autre chose dans sa vie en pensant avoir réglé la situation blessante 

Le vrai pardon, celui qui a le pouvoir de transformer les turbulences en nous en paix de l’esprit, est un processus.
Un chemin vers la guérison du cœur.

Décider de pardonner est le premier pas. Une décision consciente, avec intention, au niveau mental. 

L’étape suivante est au niveau émotionnel.
De faire face, de ressentir la blessure ou autre traumatisme ressenti par le corps. Ce qui paradoxalement aide à en diminuer l’impact et à
 en lâcher prise.

Mais il se peut que même en prenant cette décision consciente, l’on ne soit pas prête à faire face émotionnellement.
Nous avons besoin d’aide. Aide spirituelle. Aide psychologique.  

Et c’est là où l’EFT devient un allié formidable à avoir dans notre boite à outil.

Le but ultime de l’EFT est la libération émotionnelle.
En permettant de réduire l’intensité de l’émotion ressentie, cette technique devient un outil important pour nous en libérer.

Les pensées et les émotions négatives qui nous causaient des souffrances auparavant perdent leur pouvoir sur nous lorsque nous utilisons l’EFT.
En arrivant à voir l’évènement blessant avec neutralité, nous pouvons maintenant changer notre perception avec plus de facilité.

Il est alors possible de réellement pardonner et d’arriver à la guérison qui nous semblait impossible auparavant.

Le pardon est lié à l’émotion.
En lâchant prise de l’émotion, le pardon devient possible.

(Ressource intéressante: le Congrès Virtuel EFT – une série de conférences gratuites avec des experts)