Sélectionner une page

Posez-vous cette question quand vous ne savez pas ce que vous voulez.

Êtes-vous déjà partie avec une idée en tête pour finir avec quelque chose de complètement différent ? C’est exactement ce qui m’est arrivée en écrivant ce texte.
Je voulais écrire sur la compassion et à la relecture de mon texte, surprise ! Mon sujet a bifurqué et je découvre ma vulnérabilité dans une tranche de vie que je partage.

Tout commence dans l’exercice de méditation que je fais avant de prendre papier & crayon. Oui, oui, papier & crayon ! J’ai lu que la créativité est meilleure quand on écrit sur une feuille que taper sur un clavier. C’est plus coulant et facile pour le cerveau. En tout cas ça marche pour moi! Oups je m’éloigne… retour à la méditation.

Celle que je préfère pour fermer le mental et m’ouvrir le cœur. Les yeux fermés, la main sur le cœur:

  • Inspire – amour, compassion – ressent le en toi.
  • Expire – lâche prise.

Je fais cela à plusieurs reprises et puis l’idée. Comme ça ! La question me vient : qu’est-ce que tu as le plus à apprendre Nathalie ? Suivi de «et tu dois enseigner ce que tu as le plus besoin d’apprendre».

Ma réaction est wow ça vient de où ça ? Je n’ai pas pensé. Je n’ai pas forcé. Je réalise que j’ai été inspirée. Vous savez ce que beaucoup appelle cette petite voix en nous ? Moi je l’appelle autrement mais ça c’est pour une autre fois. 😉
Alors oui cette petite voix dont je suis remplie de gratitude d’avoir entendue & reconnue, elle me dit : pose toi la question. Maintenant. Qu’est-ce que tu as réellement besoin d’apprendre?

Ça vaut la peine de prendre le temps d’y penser. De me redire consciemment cette phrase et essayer de laisser venir spontanément la réponse. C’est pas toujours facile, je ne veux pas nécessairement faire face à cet inconnu. Peut-être vais-je découvrir un défaut que je ne veux pas voir et que là je vais devoir affronter. Il y a de la résistance à voir la chose la plus profonde qu’on a à apprendre. Une fois prête à voir la réponse il n’y a plus de retour en arrière possible. Si ça fait mal il faut le vivre, ressentir l’émotion pour la transcender.

Je dois dire que ça fais des années que je me pratique à lâcher prise et que, grâce à elles, la réponse à ma question est venue relativement  vite : j’ai à apprendre à m’aimer. Hum. Vraiment ? Un peu dur. Difficile à avaler.

Je me repose la question.
La réponse : j’ai à apprendre à me voir avec compassion, à me traiter avec compassion.

Et là je me revois dans une situation où ma mentor me disait «tu es tellement dure avec toi-même». Je me revois dans une situation avec une amie que me dit «j’aimerais tellement que tu te vois de la même façon que je te vois».
J’ai une pensée sur ma dépression et tout ce que j’ai lu et essayé pour m’en sortir et redevenir authentiquement moi. J’ai appris et travaillé tellement de choses sur moi.

À ce moment je comprends. Oui cette réponse me colle bien.

Je vois, et cela sans me juger, que oui j’ai un manque d’amour envers moi-même si je ne me traite pas avec compassion. Ça fait du sens que ce que j’ai le plus à apprendre en ce moment dans ma vie est d’apprendre à me voir avec compassion, avec amour. M’aimer. Sainement. Sans jugement. J’ai touché ce sentiment de compassion envers moi quand j’ai fait un exercice qui m’a amenée à regarder ma vie et y apporter le pardon partout où il y avait encore des blessures non guéries.

Cet exercice a transformé ma vie!

Et je réalise maintenant que ce n’était que le début. Avec cette question je vois que je dois aller plus loin dans ce travail intérieur. Que finalement j’ai juste touché la surface. Assez, par contre, pour constater la puissance du pardon.
Assez, pour vouloir enseigner le vrai sens du pardon pour que d’autres vivent cette transformation. Enseigner comment réellement pardonner pour se libérer de ce qui pèse. Pour devenir plus léger. Pour laisser l’amour prendre toute la place qui lui revient.

Voyez-vous, l’un de mes désirs profond est de ressentir complètement et entièrement l’amour en moi. De l’amplifier dans chaque cellule de mon corps. De ressentir que j’en suis tellement remplie que j’en rayonne sur le monde qui m’entoure. Alors oui, j’ai à apprendre à m’aimer, à me voir & me traiter avec compassion.

Imaginez la compassion que vous ressentez pour quelqu’un que vous aimez qui passe à travers un moment difficile.
Vous ressentez cette émotion ?

Maintenant tournez-la vers vous. Ressentez-la pour vous.
La compassion pour vous-même, l’amour pour vous-même
.

C’est fort.
Concept puissant qui peut transformer une vie. Oh oui! Apprendre à s’aimer, se traiter, se parler comme à sa meilleure amie!
C’est à partir de cet endroit qu’on est capable de toucher à la partie la plus tendre de soi-même. Celle qui a besoin de guérison. C’est là que le pardon doit se rendre pour guérir et libérer.

«Qu’est-ce que j’ai réellement besoin d’apprendre ?»

Elle est vraiment importante à se poser cette question pour vivre une vie qui fait du sens pour soi. Si vous voulez devenir la meilleure version de vous-même, être authentique et vivre selon ce qui est important pour vous et non pour tout le monde autour de vous, cette question est un must !

Oui elle nous amène dans notre vulnérabilité et on n’y est pas à l’aise mais le résultat est notre guidance. La prochaine étape à franchir pour avoir une vie en alignement avec soi-même. C’est ça qui rend heureux.

En faisant l’exercice, ma réponse à la question a été suivi immédiatement de : «Et tu dois enseigner ce que tu as le plus besoin d’apprendre».  Ah oui. Ça aussi ça m’a fait réfléchir. Voici ce que j’en pense :

  • Apprendre la compassion et l’amour pour moi-même est une étape.
  • Mais l’enseigner à travers ce qui me passionne déjà, le pardon, va vraiment me propulser dans l’alignement avec mon âme.
  • L’enseigner va aussi me permettre de l’appliquer plus en profondeur dans ma vie.
    Je ne sais pas si vous saviez mais c’est en enseignant qu’on apprend ! Quel paradoxe non!? 😉

En terminant je n’ai que le goût de demander : toi, qu’est-ce que tu as le plus à apprendre présentement dans ta vie ?

Si vous voulez bien partager ce qui ressort de votre réflexion, ça me fera un immense plaisir de vous lire et vous répondre !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *